bar


bar

1. bar [ bar ] n. m.
• 1857; bar-room 1833; mot angl. « barre de comptoir », puis « comptoir »
1Débit de boissons où l'on consomme debout, ou assis sur de hauts tabourets, devant un long comptoir. Faire la tournée des bars. Fam. Pilier de bar. Bar d'un hôtel, d'un théâtre. aussi piano-bar.
Bar à vin(s), où l'on déguste des vins.
Bar-tabac : café où se trouve un bureau de tabac. ⇒ 1. tabac (3o).
2Le comptoir lui-même. Tarif au bar et en salle. Tabouret de bar. Par ext. Installer un bar dans son salon.
⊗ HOM. Bard, barre. bar 2. bar [ bar ] n. m.
• fin XIIe; néerl. baers
Poisson marin (perciformes), très vorace, à chair très estimée. loup. bar 3. bar [ bar ] n. m.
• 1914; barie 1889; gr. baros « pesanteur »
Unité de mesure de pression des fluides, utilisée notamment en météorologie et valant 105 pascals. Le millième du bar ( millibar) .

bar nom masculin (néerlandais baars, du moyen néerlandais baerse) Poisson (serranidé) du littoral et des estuaires, carnassier vorace, apprécié pour sa chair. Figuration héraldique d'un poisson de forme allongée. ● bar (homonymes) nom masculin (néerlandais baars, du moyen néerlandais baerse) barre nom féminin barre forme conjuguée du verbe barrer barrent forme conjuguée du verbe barrer barres forme conjuguée du verbe barrerbar (synonymes) nom masculin (néerlandais baars, du moyen néerlandais baerse) Poisson (serranidé) du littoral et des estuaires, carnassier vorace, apprécié...
Synonymes :
bar nom masculin (grec barus, lourd) Ancienne unité de mesure de la pression atmosphérique (symbole bar), égale à 105 pascals. ● bar nom masculin (anglo-américain bar-room, de l'anglais bar, barre de comptoir) Débit de boissons où les consommateurs se tiennent debout ou assis sur de hauts tabourets devant un comptoir. Lieu où l'on consomme des boissons, dans un théâtre, un hôtel, etc. : Prendre une consommation au bar. Comptoir d'un débit de boissons, où l'on peut consommer debout ou assis sur de hauts tabourets. Meuble d'appartement contenant de quoi préparer les boissons. Comme deuxième élément d'un nom composé, indique qu'un meuble ou un local est aménagé de telle sorte qu'on puisse s'y servir en boissons : Voiture-bar dans un train.bar Mot araméen signifiant fils et entrant dans la composition de noms propres, ainsi Barthélemy, un des douze apôtres, ou Barnabé, compagnon de saint Paul. ● bar (homonymes) nom masculin (grec barus, lourd) barre nom féminin barre forme conjuguée du verbe barrer barrent forme conjuguée du verbe barrer barres forme conjuguée du verbe barrerbar (expressions) nom masculin (anglo-américain bar-room, de l'anglais bar, barre de comptoir) Bar à vins, bar ou l'on peut boire des vins de qualité au verre. Bar à café, en Suisse, établissement qui ne sert que des boissons non alcoolisées. Bar à talons, en Suisse, petite cordonnerie qui exécute immédiatement les réparations. ● bar (homonymes) nom masculin (anglo-américain bar-room, de l'anglais bar, barre de comptoir) barre nom féminin barre forme conjuguée du verbe barrer barrent forme conjuguée du verbe barrer barres forme conjuguée du verbe barrerbar (synonymes) nom masculin (anglo-américain bar-room, de l'anglais bar, barre de comptoir) Débit de boissons où les consommateurs se tiennent debout ou...
Synonymes :
- café
- troquet (familier)
Comptoir d'un débit de boissons, où l'on peut consommer debout...
Synonymes :
- zinc (populaire)

bar
n. m.
d1./d Débit de boissons où le client consomme au comptoir.
|| (Afr. subsah.) Débit de boissons où l'on danse.
d2./d Le comptoir lui-même.
d3./d Petit meuble contenant des bouteilles de boisson.
————————
bar
n. m.
d1./d Poisson perciforme marin (Labrax lupus) de l'Atlantique et de la Méditerranée, carnivore très vorace, à la chair estimée. Syn. loup.
d2./d (Afr. subsah.) Nom cour. du tassergal.
————————
bar
n. m. PHYS Unité de pression égale à 10 5 pascals. La pression atmosphérique normale vaut env. 1 bar.

I.
⇒BAR1, subst. masc.
A.— ZOOL. Poisson de mer, très vorace, à chair très estimée :
1. Puis, venaient les beaux poissons, isolés, un sur chaque plateau d'osier : les saumons, d'argent guilloché, dont chaque écaille semble un coup de burin dans le poli du métal; (...) les bars arrondis, ouvrant une bouche énorme...
ZOLA, Le Ventre de Paris, 1873, p. 697.
2. « On nomme garum, dit Pline, une espèce de liqueur fort recherchée. On le prépare avec des intestins de poisson et d'autres parties qu'autrement on jetterait. (...) Le meilleur se fait avec le maquereau... » On préparait aussi du garum avec des anchois, des bars, des silures, des thons et des murènes.
Les Gdes heures de la cuis. fr., Éluard-Valette, 1964, p. 237.
Rem. Synon. loup, loubine, maigre (cf. dict. encyclop.).
B.— HÉRALD. Figure qui représente un poisson en pal et un peu courbé (cf. J. ADELINE, Lexique des termes d'art, 1884, s.v. bard).
Prononc. et Orth. :[]. La majorité des dict. hist. donne la forme bar. Seuls Lar. 19e et DG admettent bar ou bars (cf. aussi QUILLET 1965). Homon. : bar2 et 3, bard, barre. Étymol. et Hist. 1180-1200 ichtyol. dicentrarchus labrax (Aliscans, éd. Jonckbloet, 4876 dans T.-L. : saumons et bars); fin XIIIe s. hérald. (Chastelain de Coucy, éd. Crapelet, 1206, ibid. : Escut de geulles a deus bars Portoit). Empr. au m. néerl. baerse, barse « perche, bar », VERDAM (BEHRENS D., p. 59; VALKH., p. 54). Le m. néerl. est à rattacher au m. néerl. borstel « poil, soie, brosse », qui, de même que l'all. Bürste « brosse » est à rapprocher de l'a. indien bhrs-ti « pointe », remontant à la racine i-e. bhrsti-, bhorsti- (DE VRIES Nederl., s.v. baars; IEW t. 1, p. 109); ce poisson est ainsi nommé en raison de ses nageoires dorsales faites de durs piquants. La distinction établie par Barbier dans R. Lang. rom., t. 48, pp. 196-199 entre bar poisson, d'orig. germ. et bar terme d'hérald. du lat. barbus « barbeau » ne semble pas opportune.
BBG. — BEHRENS Engl. 1927, p. 181. — DARM. 1877, p. 253. — DUCH. 1967, § 19. — TARDEL (H.). Das Englische Fremdwort in der modernen französischen Sprache In : Festschrift der 45. Versammlung deutscher Philologen und Schulmänner. Bremen, 1899, p. 380, 381.
II.
⇒BAR2, subst. masc.
Néol. Débit de boissons où l'on consomme debout devant un comptoir ou assis sur de hauts tabourets :
1. Le rez-de-chaussée de l'hôtel était occupé par un immense « bar », sorte de buffet ouvert gratis à tout passant. Viande sèche, soupe aux huîtres, biscuit et chester, s'y débitaient sans que le consommateur eût à délier sa bourse.
VERNE, Le Tour du monde en 80 jours, 1873, p. 142.
2. On avait les dimanches soir. On allait à Manosque boire le litre à la « Buvette du Piémont »; un bar tout en haut de la ville...
GIONO, Un de Baumugnes, 1929, p. 10.
3. Les cafés de Montmartre sont morts. Ils ont été remplacés par des débits, des bars ou des grills. Je connais pourtant un petit bistrot, un Bois et Charbons, où le bonheur et le pittoresque se conçoivent encore.
FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 47.
SYNT. En composition : bar-tabac, bar-restaurant, café-bar, snack-bar; bar américain; (fam.) pilier de bar.
P. ext.
a) Débit de boisson installé dans un lieu fréquenté par le public (hôtel, théâtre, bateau, etc.).
b) Installation semblable dans une maison particulière.
P. méton. Comptoir où sont déposées les consommations :
4. Il (...) osa franchir le seuil d'un cabaret fameux. Tapi contre la porte, face au bar où, comme à une mangeoire d'acajou, des perruches à aigrettes s'accrochent, il éprouvait avec délices que son aspect ici n'étonnait ni les femelles, ni les maîtres d'hôtel...
MAURIAC, Le Baiser au lépreux, 1922, p. 185.
5. Derrière Pedro, il y avait le premier salon, où on ne jouait pas, avec de petits fauteuils et des tables d'acajou, et un bar, et le barman.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 394.
En partic. Petit meuble servant à ranger les boissons et les verres.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. Cf. bar1. BARBEAU-RODHE 1930 donne également la possibilité d'une prononc. du mot avec [] post. long. 2. Homon. : bar1 et 3, bard, barre. 3. Forme graph.Nouv. Lar. ill. : ,,on dit aussi barroom``.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1833 bar-room « sorte de cabaret de style américain où l'on boit debout près du comptoir » cont. angl. prob. confusion de l'angl. bar avec l'amér. bar-room (PAVIE, Souvenirs Atlant., I, 291 dans BONN., p. 176 : S'étendre sur les canapés du bar-room de son hôtel); 1857 bar « id. » (E. VANEECHOUT, Les Côtes de l'Amérique Centrale et la société hispano-américaine dans Revue des Deux Mondes, t. 3, p. 448 : le rez-de-chaussée seul, avec ses bars [tavernes] si chers à l'Américain, vous rappelle le présent); plus gén. 1882 « tout lieu où l'on consomme des boissons, alcoolisées ou non, dans un théâtre, un paquebot, etc. » (titre d'un tableau de Edouard Manet « Bar aux Folies Bergères » d'apr. FEW t. 18, 17, note 5).
Anglo-amér. bar-room (BONN., 6, 7, 176; MACK. t. 1, 211, 221; FEW t. 18, 17) attesté au même sens dep. 1807 (ADAMS, Works, IX, 507 dans DAE), forme abrégée bar (dep. 1788 J. MAY, Journals and Lett., 26, ibid.). L'angl. bar, m. angl. barre est attesté au sens de « fortification [la plupart du temps au plur.] » dep. ca 1225 (Lamb. Hom., 131 dans MED) et plus partic. dans une cour de justice, « barrière devant le siège du juge, où se tiennent les parties plaidantes et les avocats » dep. ca 1330 (Why werre, 342, ibid); comme primitivement les consommateurs étaient servis derrière une rampe ou balustrade qui les tenait éloignés du comptoir, p. méton., le mot s'est appliqué au comptoir de consommation dep. 1475 (Ordin. Househ. Edw. iv, 77, ibid.). Le m. angl. barre a été lui-même empr. à l'a. fr. barre (barre).
STAT. — Fréq. abs. littér. :603. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 74, b) 63; XXe s. : a) 487, b) 2 173.
III.
⇒BAR3, subst. masc.
PHYS. Unité de pression atmosphérique équivalant à un million de baryes. Cf. millibar.
Prononc. et Orth. Cf. bar1. Ac. Compl. 1842 renvoie à bahar, cf. aussi Nouv. Lar. ill. et Lar. 19e qui signale : ,,on dit aussi bahar``. Homon. et homogr. : bar1 et 2, bard, barre. Étymol. et Hist. 1920-22 météor. (Lar. univ.) Mot créé à partir du gr. « lourd », par le physicien et météorologiste norv. Bjerknes en 1906; cf. l'angl. bar attesté en 1914 dans Q. Jrnl R. Meteorol. Soc. avril, 160 dans NED Suppl. [sc. Bjerknes] therefore coined the terms ,,bar``, ,,decibar``, ,,centibar`` and ,,milibar``, as names for the units of pressure... I employed these expressions for the first time in a paper published in 1906 [in Beiträge zur Physik der freien Atmosphäre, Strassburg] (v. aussi Encyclop. Brit., s.v. Bjerknes).

1. bar [baʀ] n. m.
ÉTYM. 1857; aussi bar-room, en français, 1833; angl. bar « barre de comptoir », puis « comptoir » (XVe); aussi bar-room, en anglais, 1807.
1 Débit de boissons où l'on consomme debout ou assis sur de hauts tabourets, devant un comptoir. Café; → aussi 1. Pub, saloon (cit. 2). || Bar américain. || Faire la tournée des bars. || Fréquenter un bar.Fam. || Pilier de bar.
REM. Au XIXe s., le mot ne s'emploie guère qu'en parlant des pays anglo-saxons (→ cit. 1); il peut alors avoir le sens de « buffet ». Il se répand en France au XXe s. avec une connotation de mode et de modernité (le bar chic s'oppose volontiers au café, au bistrot traditionnel); mais cette opposition peut se neutraliser (→ cit. 2).
1 Il n'y a pas (à New York) de cafés comme en France; mais les bars, les buvettes sont partout.
Revue des Deux-Mondes, 1er janv. 1875, in Littré, Dict., Suppl.
2 Tu es debout devant le zinc d'un bar crapuleux
Tu prends un café à deux sous parmi les malheureux
Apollinaire, Alcools, p. 13.
3 Je déjeunais dans sa chambre et le soir, quand Sylvia travaillait, nous dînions ensemble. Ensuite nous allions, de bar en bar, pour nous saouler.
Jean Genet, Journal du voleur, p. 133.
4 Dans le bar encore éclairé, comme le docteur l'avait prévu, on apercevait quelques silhouettes, et une vieille marchande de fleurs, au comptoir, buvait un café arrosé qui répandait une forte odeur de rhum.
G. Simenon, Maigret et les braves gens, p. 163.
Dans des comp. || Café-bar. Café. || Bar-tabac : bar ou café comportant un débit de tabac.
Débit de boissons analogue dans un théâtre, un hôtel, un paquebot, etc. || Se retrouver au bar de son hôtel. || Le bar des premières, dans un Boeing 747.
5 Le rez-de-chaussée de l'hôtel était occupé par un immense « bar », sorte de buffet ouvert gratis à tout passant.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 216.
(En franç. d'Afrique). Café, restaurant où l'on danse.
2 (1883, in Höfler; attestation isolée, 1865). Comptoir où sont posées les consommations et devant lequel se placent les consommateurs. Zinc. || Le bar d'un café, d'un restaurant. || Tarif au bar et en salle. || Tabouret de bar. || Garçon, serveuse qui se tient derrière le bar. Barmaid, barman.
6 (…) et maintenant il était assis ou plutôt perché devant un bar sur un siège de moleskine rouge à accoudoirs, porté comme une sorte de champignon par un tube d'acier à peu près de la grosseur du bras (…)
Claude Simon, le Palace, p. 16.
Par ext. || Installer un bar dans un coin de son appartement.
Petit meuble servant à ranger boissons et verres. || Le bar est encore vide : il faut acheter des apéritifs.
DÉR. (De l'angl. bar) Barmaid, barman.
HOM. Bahr, bard, 2. bar, 3. bar, barre.
————————
2. bar [baʀ] n. m.
ÉTYM. 1180; moyen néerl. baerse.
Poisson de mer (famille des Serranidés) très vorace, à la chair très estimée. Loup (A., 7.). || Le bar est très recherché par les pêcheurs sportifs. || Préparer un bar au court-bouillon.REM. Le synonyme loup est employé dans le Midi de la France, et, à cause de recettes empruntées à cette région, dans la restauration.
0 (…) les thons, lisses et vernis, pareils à des sacs de cuir noirâtre; les bars arrondis, ouvrant une bouche énorme, faisant songer à quelque âme trop grosse, rendue à pleine gorge, dans la stupéfaction de l'agonie.
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 149 (1875).
tableau Noms de poissons.
HOM. Bahr, bard, 1. bar, 3. bar, barre.
————————
3. bar [baʀ] n. m.
ÉTYM. 1917; grec baros « pesanteur ».
Sc. (phys.). Unité de mesure de pression des fluides, utilisée notamment en météorologie pour mesurer la pression atmosphérique, et valant 105 pascals (soit une hectopièze). aussi Atmosphère (7.). || Le bar vaut 106 baryes. || Le centième ( Centibar, pièze), le millième ( Millibar) du bar.
HOM. Bahr, bard, 1. bar, 2. bar, barre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bar — bar …   Dictionnaire des rimes

  • Bär — Bär …   Deutsch Wörterbuch

  • bar — bar·a·boo; bar·ag·no·sis; bar·a·min; bar; bar·a·thea; bar·a·thrum; bar·ba; bar·ba·coa; bar·ba·dos; bar·ba·ra s; bar·ba·rea; bar·bar·i·an·ism; bar·bar·i·an·ism; bar·bar·ic; bar·bar·ic; bar·bar·i·cal·ly; bar·bar·i·cal·ly; bar·bar·i·ous;… …   English syllables

  • Bar — may refer to:* A rod/stick, pole, or handrail made of structural steel ** Grab bar ** Rebar * an ingot or gold bar * Bar (diacritic), a line through a letter used as a diacritic * Bar (establishment), a retail establishment which serves alcoholic …   Wikipedia

  • bar — 1 / bär/ n often attrib 1 a: the railing in a courtroom that encloses the area around the judge where prisoners are stationed in criminal cases or where the business of the court is transacted in civil cases compare bench 1, dock …   Law dictionary

  • BAR — bezeichnet: in der Gastronomie ein Lokal in dem Getränke ausgeschenkt werden, siehe Bar (Lokal) Bar (Fluss), einen linken Nebenfluss der Maas Bar (Fluss in der Ukraine), Fluss in der Oblast Lemberg, Ukraine einen türkischen Tanz, siehe Bar (Tanz) …   Deutsch Wikipedia

  • Bar — steht für: eine Maßeinheit des Drucks, siehe Bar (Einheit) in der Gastronomie ein Lokal, in dem Getränke ausgeschenkt werden, siehe Bar (Lokal) in Musik und Lyrik eine Strophenform, siehe Bar (Meistergesang) im Alten Ägypten für einen Schiffstyp …   Deutsch Wikipedia

  • Bar — (b[aum]r), n. [OE. barre, F. barre, fr. LL. barra, W. bar the branch of a tree, bar, baren branch, Gael. & Ir. barra bar. [root]91.] 1. A piece of wood, metal, or other material, long in proportion to its breadth or thickness, used as a lever and …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bär — steht für: Bär (Familienname), den Familiennamen Bär Baer (Adelsgeschlecht) in den Varianten Baehr, Baer oder Bär Bären (Ursidae), Tierfamilie mit ihren Unterarten Bär (Wappentier), ein Wappentier Bärenspinner, einen von mehreren Vertretern einer …   Deutsch Wikipedia

  • bar — bar1 [bär] n. [ME & OFr barre < ML barra, bar, barrier, prob. < Gaul * barros, the bushy end, akin to Ir bar, branch < IE * bhoros, cut wood < base * bher , to cut with a sharp tool] 1. any piece of wood, metal, etc. longer than it is …   English World dictionary

  • BAR — BAR, town in Vinnitsa oblast, Ukraine. Bar passed to Russia at the second partition of Poland in 1793, and from 1796 to the 1917 Russian Revolution was a district capital in the province (government) of Podolia. The Bar community was one of the… …   Encyclopedia of Judaism